Projet

informations-utiles
actions-plus
initiative-plus

Facilitons la vie des aînés

Au cours des dernières années, le sort des aînés a fait l’objet de maints articles et études relatant les failles dans le système :

  • services à domicile;
  • CHSLD;
  • résidences privées pour aînés;
  • longues attentes à la Régie du logement;
  • problèmes avec des professionnels de la santé (prothèses dentaires, auditives, etc….);
  • lenteur et lourdeur du processus pour porter plainte.

 

C’est donc au moment où une personne désire moins de préoccupations d’intendance, qu’elle doit faire face à ces enjeux et souvent courir d’un endroit à l’autre pour tenter de faire valoir ses droits ou d’obtenir tout simplement des services.

  • se trouver un milieu de vie abordable, confortable et sécuritaire;
  • savoir que les gens de l’entourage la conseillent sur les choix les mieux appropriés;
  • savoir qu’elle est en sécurité et que l’on n’abusera pas d’elle;
  • savoir qu’elle obtiendra les services pour lesquels elle paye.
rubrique1

Se baser sur les besoins des aînés

Les besoins des aînés doivent être au premier plan des services qui les visent. Il est temps de faire en sorte d’arrêter que les modèles d’affaire et les structures administratives façonnent les services, les soins, le soutien aux aînés et leur quotidien. Les aînés, leurs familles et les organismes communautaires qui sont avec eux au quotidien, connaissent leurs besoins : ils doivent être dorénavant au premier plan de la recherche de solutions.

Un guichet unique pour défendre leurs droits

Un aîné souhaite défendre ses droits, revendiquons un seul arrêt pour l’ensemble des services!

En finir avec le ping-pong des aînés que l’on renvoie d’un lieu à un autre, d’une instance à une autre, est urgent.

guichet unique
rubrique3

Une solution pour des réalités de logement différentes

Les réalités de logement des aînés sont multiples.  Depuis des années, des histoires d’horreur teintent l’actualité (conditions de vie en CHSLD : expulsée de son logement à 97 ans alors qu’elle y réside depuis 50 ans…)

Un commissariat aux aînés traitant des milieux de vie, serait une piste de solutions intéressantes, car c’est déplorable qu’au Québec des situations comme celle-là puissent encore être courantes.

Il est également intéressant de noter que depuis 2018 plusieurs projets de loi allaient dans le sens d’une section spéciale pour les aînés à la régie du logement.

En savoir plus

Des recours simplifiés et un accès facilité

Il est important de simplifier et d’accélérer les processus de recours juridique et d’accompagner les aînés qui le souhaitent dans le labyrinthe actuel du système juridique. À notre avis, il est primordial de revoir les systèmes d’accueil juridique des aînés afin de les adapter à leur réalité et d’alléger les lourdeurs administratives.

rubrique4
âgisme

Agir dans l’intérêt de chaque aîné sans âgisme

Aujourd’hui, la création d’un nouvel organe semble indispensable. Un défenseur du droit des aînés qui mène des enquêtes au besoin, qui diagnostique les failles des systèmes, qui peut récolter des données (la durée de traitement d’une plainte d’un aîné aux petites créances ou à la régie du logement, ect…), et qui a le pouvoir, la légitimité de pousser le gouvernement et les organismes publiques à agir tout en s’assurant de ne pas infantiliser les aînés ou leur soustraire leur autonomie.

Inscrivez-vous à nos infolettres pour des informations
sur des articles, des interviews et des événements